dimanche 24 septembre 2017

Des cagettes à roulettes…

 Aujourd’hui je me suis vu accompagner ma ‘’mie’’ au super, à l’hyper market. L’excès de ces étiquettes nous annonce déjà la piètre humanité du machin, bref, à la grande surface du coin. Cet endroit où le péquin de base, le plus souvent ‘’sans dents’’ ( Pour reprendre l’expression du médiocre, précédent le potache que l’on a maintenant comme Président, nous, les Frenshy'S... ;-) au vu de la lamentable compensation mutualiste de la misère que veut bien nous abandonner la fameuse Sécurité Sociale, sur la chose.



Me voilà donc poussant ma cagette parée de chrome dans ces méandres savamment entretenus et, de surcroît, régulièrement redistribués par des pervers (je vous l’affirme !) aux fins de vous y perdre à nouveau, des fois qu’il vous serait venu l’idée saugrenue d’y prendre quelques repères. Cette errance entretenue pour plus de tentations aux détours de ces gondoles, bien loin de celles de Venise et beaucoup plus proche d’une piraterie océane de votre carte de crédit, vous errerez sous cet éclairage cru où ces emballages clinquants vous éblouissent pour mieux vous tenter et bientôt, las, y puiserez ne serait-ce que pour en diminuer l’éclat !



Me voici engagé entre deux de ces étagères, ma moitié partie au loin dans le labyrinthe, mon couloir exceptionnellement dégagé, j’aurai la vision du passage, dans l’allée d’en face, d’une féminité glorieusement épanouie. Non pas celle d’une jeunesse récemment comblée mais d’une femme se mouvant d’une ondulation harmonieuse, son visage détendu d’un léger sourire satisfait, poussant son chrome à roulettes... dans cet univers abstrait. Ce bonheur vivant passé, voici ma douce de retour, les bras chargés, après quelques errances à me chercher ; alors, d’un regard complice de longue date, j’avance le chariot pour qu’elle puisse y déposer ses poids.


      _ Croquettes ou packs, sera sa question ...
                                                        … Le bonheur cela se cultive !



Pour Le Twiter c'est : @Le_Fernand85

 Les textes du blog restent la propriété exclusive de l'auteur et n'engage que lui.