samedi 11 mars 2017

de...RIEN !

Une paire de ''candides'' se permet de traiter, moins bien qu'un de ces ''sans dents'' (pour reprendre la glorieuse expression de notre Président, à nous les Frenshy's, pour désigner ses administrés), un grison(1) et parent du bâtiment qui, sur une requête de leur part, s'est obligé à consacrer un temps précieux lui étant déjà compté, au travail ingrat et laborieux consistant en la reprise des finitions du chantier désastreux de leur nouvelle demeure ; ce, aux fins d'y améliorer le confort de leur deux... trous du cul.


Mais pour qui, cette engeance, se prend t-elle ?


En effet, ils vont bientôt reprocher à notre doyen d'avoir osé améliorer, par un malheureux enduit, la finition d'un cabinet dont l'épandage de la couleur faite par l'un de la paire, n'aurait du être exécuté qu’après cette intervention primordiale... Ceci en tenant compte des exigences dont ils ont inondé notre malheureux patriarche, lui, à la tâche dévolue cela sera entendu ! La ''façon''(2) du barbouillage de l'endroit étant aussi indigne d'exécution et par là, bien à l'exemple douteux de ces nombreux incapables sévissant sur nos ouvrages ces temps derniers. Notre ''birbe''(3) subira aussi diverses remarques sur une dispersion éventuelle du prétendu ''barbaillon''(4) requis, sur des tâches accessoires ''qui prennent bien trop de temps et créent tant et tant de désagréments''...


Les remarques de ceux-la démontrent tout simplement l’inconséquence du jugement de ces nouveaux et très répandus ''bobo-z'_apple_chien'' particulièrement exigeants quant aux résultats du labeur des autres, se confinant à lancer des extrapolations ''sur la comète''... (à coté de celle-ci serait plus approprié.) mais étant bien incapables d'appréhender la gestion du temps, voire les difficultés d'un chantier car, bien évidemment, incapables de leurs dix doigts ; excepté pour l'annexe de leur existence : le « Smar_te_Phone », dont ils sont tous affublés s'entend. Au-delà des concepts de l'intellect (quand il est là !) la matière, elle, exige compétences et apprentissages, souvent douloureux, pour se laisser apprivoisée.


Mieux, les fournitures, que notre ancien a dû avancer, ces deux grimauds(5) iront prétendre qu'elles auraient été pharaoniques et à la dépense supplémentaire d'une poignée de ces ''Euros'' pour un repas que notre doyen préparait à leur agrément les jours précédents, devint alors et bien subitement... du plus grand des désagréments. Aussi, il leur aura fallu bien peu de temps pour finir par affirmer que cette misérable poignée là... mettait en péril une trésorerie qui pourtant prévoit pour bientôt, des voyages sur d'autres continents...


Ah, voilà bien ces nombrilistes rois, incapables en soi d'autre choses que du quant-à-soi, le ''phone'' d'une main assorti au geste du ''funk'' d'un doigt à traîner... de l'autre.


Rassurez-vous la vielle barbe y survivra et celui-la augure que leur conscience, auquel nul n'échappe, leur rappellera lorsqu'ils franchiront le seuil ou bien relèveront le regard, la cuistrerie d'insatisfaits dont ils auront fait preuve à son égard. Pour sa part, c'est avec l’honneur d'un travail bien fait, qu'il se sera senti loisible de quitter cette demeure encore emprunte des miasmes de leurs humeurs !




                     Et merci... de RIEN. 





Notes : (1)_Grison_ vieux Français pour vieillard grisonnant, patriarche.


(2)_Façon _ exécution en vieux français.


(3)_Birbe _Vieux français pour: vieux gâteux, croûton.


(4)_Barbaillon_Frenchy's antique pour dire : vieux croûton, gaga, qui serait, en plus, conservateur et rétrograde !


(5)_Grimaud _ vieux Français pour : pédant, cuistre, d'humeur maussade.




Pour Le Twiter c'est : @Le_Fernand85


 Les textes du blog restent la propriété exclusive de l'auteur et n'engage que lui.